651

 Sculpteur

 Entrada
    NewsInformaciòn
    La artista
    Libro de oro
    Contacto
    Libro
  

 Mis esculturas :
    Animales
    Bailas
    Bajorrelieve
    Bustos
    Grandes esculpturas
    Grupos
    Hombres
    Mujeres
    Niños

 El mundo de la escultura
    Motor de búsqueda
    Algunos escultores
    Escultura en museos
    Citaciòns
    Bibliografía
    Jean-Antoine Injalbert

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Lucienne Heuvelmans



Biographie

Lucienne Heuvelmans

1885 - 1944

Sculpteur, peintre et illustratrice française

Née à Paris, Lucienne-Antoinette-Adélaïde Heuvelmans est la fille du dessinateur et ébéniste Oswald Heuvelmans et de la modiste Donatilde Sandras, originaires de Belgique. Elle suit les cours du soir de sculpture avant d'être admise à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris où elle est l'élève de Laurent Marqueste (1848-1920), Emmanuel Hannaux (1855-1934) et Denys Puech (1854 -1942).

En 1911, Lucienne Heuvelmans devient la première femme lauréate du grand prix de Rome qu'elle partage avec Louis-Aimé Lejeune (1884-1969) pour le bas-relief "Oreste endormi et Electre." Admise à la villa Médicis, elle y séjourne de 1912 à 1914.

De retour à Paris, Lucienne Heuvelmans est nommée professeur de dessin dans les écoles de la Ville de Paris et participe régulièrement aux expositions du Salon des artistes français. Elle y obtient une médaille de bronze en 1921. Elle expose aussi au Salon des Artistes décorateurs du Grand Palais entre 1926 et 1933. Elle réalise des commandes pour la Manufacture de Sèvres ainsi que des illustrations pour des ouvrages de poésie.

Lucienne Heuvelmans s'installe en Bretagne, à Saint-Cast-le-Guildo, en 1930 et oriente sa production vers la mythologie antique et l'art religieux. Elle est enterrée au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Quelques œuvres :
- Vénus sauve Hélène de la mort (Bas-relief en plâtre, Paulhan, 1909),
- Oreste et Électre endormis (Bas-relief en plâtre, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, 1911),
- Pax Armata (monument aux Morts de Leuze, Belgique, 1922),
- Albert de Mun (buste en marbre, 1923),
- Les Illusions et le Regret (1925),
- L'Autel des Héros (Monument aux morts, Eglise de Saint-Cast-le-Guildo, 1926),
- La Jeunesse et l'Amour (1927),
- Notre-Dame d'Espérance (1928),
- Bacchus enfant ou l'Enfant au pampre et à l'oiseau (1928),
- Christ (bronze, musée d'histoire et d'archéologie d'Ath, Belgique).