651

 Sculpteur

 Entrada
    NewsInformaciòn
    La artista
    Libro de oro
    Contacto
    Libro
  

 Mis esculturas :
    Animales
    Bailas
    Bajorrelieve
    Bustos
    Grandes esculpturas
    Grupos
    Hombres
    Mujeres
    Niños

 El mundo de la escultura
    Motor de búsqueda
    Algunos escultores
    Escultura en museos
    Citaciòns
    Bibliografía
    Jean-Antoine Injalbert

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Eugène Delaplanche



Biographie

Eugène Delaplanche

1836 - 1891

Sculpteur français

Né à Belleville, Eugène Delaplanche entre en 1852 à l'Ecole des Beaux-arts de Paris où il est l'élève de Francisque-Joseph Duret (18047-1865) et d'Auguste Louis Deligand.

En 1858, il obtient le second prix de Rome pour "Achille saisissant ses armes" et en 1863 le premier prix de la tête d’expression pour "La Tristesse". Il débute en 1861 au Salon de Paris où il exposera régulièrement jusqu'à sa mort.

En 1864, Eugène Delaplanche partage avec Jean-Baptiste Deschamps (1841-1867) le Premier prix de Rome de sculpture pour la ronde-bosse en plâtre "Ulysse bandant l'arc que les prétendants n'ont pu ployer". Il part alors pour Rome où il est pensionnaire à la Villa Médicis de 1864 à 1867.

A son retour à Paris, Eugène Delaplanche expose à plusieurs reprises au Salon de Paris où il obtient plusieurs distinctions et acquiert la notoriété. Il reçoit des commandes pour le Louvre, pour l'Opéra Garnier (La Musique, La Charpente, buste de Servandoni), le Palais du Trocadéro et des églises. Il est nommé officier de la Légion d’honneur en 1886.

Avec Alexandre Falguière, Antonin Mercié et Paul Dubois, Eugène Delaplanche fait partie du Groupe des Florentins, manifestant son intérêt pour la grâce florentine.

Quelques oeuvres :
- Achille saisissant ses armes (plâtre, 1858),
- La Tristesse (1863),
- Ulysse bandant l'arc que les prétendants n'ont pu ployer (1864),
- Enfant monté sur une tortue (musée des Beaux-arts, Marseille, 1866),
- Il picoraro (musée des Beaux-arts, Marseille, 1868),
- Eve après le péché (plâtre au Salon de 1869, marbre, Musée d'Orsay, Paris, 1870),
- Sainte Agnès (pierre, église de Paulhan, Hérault, Salon de 1872),
- Education maternelle (Square Samuel Rousseau, Paris, 1875),
- Saint Joseph (église Notre Dame, Boulogne sur Mer, Salon de 1875),
- La Vierge à l’Enfant Jésus ou Notre Dame de Boulogne (église Notre Dame, Boulogne sur Mer, 1875),
- La Charpente (Opéra Garnier, Paris. 1875),
- Théodore Nicolas Marie Mombinne (cimetière du père Lachaise, Paris, 1876),
- La Vierge au Lys (marbre, Musée d'Orsay, Paris, 1878),
- La Musique (Opéra Garnier, Paris, 1878),
- L'Afrique (Parvis du Musée d'Orsay, Paris, 1878),
- Enfance d’Orphée (Salon de 1880),
- Daniel-François-Esprit Auber (buste, Opéra de Paris, 1881),
- L'Aurore (marbre, musée des Beaux-arts, Angers, Salon 1884),
- François Coppée (Salon de 1885),
- Homère (La Sorbonne, Paris, Salon de 1888),
- Eve avant le péché (marbre, Salon de 1891),
- Allégorie de l'Air (bronze, musée Antoine Vivenel, Compiègne).




L'Afrique (1878)

Parvis du musée d'Orsay
Paris VI (Paris, France)

Cette statue en fonte de fer fait partie de la série des six continents, créée pour le palais du Trocadéro de l'Exposition universelle de 1878.


Eugène Delaplanche : L'Afrique
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot