651

 Sculpteur

 Entrada
    NewsInformaciòn
    La artista
    Libro de oro
    Contacto
    Libro
  

 Mis esculturas :
    Animales
    Bailas
    Bajorrelieve
    Bustos
    Grandes esculpturas
    Grupos
    Hombres
    Mujeres
    Niños

 El mundo de la escultura
    Motor de búsqueda
    Algunos escultores
    Escultura en museos
    Citaciòns
    Bibliografía
    Jean-Antoine Injalbert

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Louis-Léopold Chambard



Biographie

Louis-Léopold Chambard

1811 - 1895

Sculpteur français

Louis-Léopold Chambard, né à Saint-Amour (Jura), entre à l'Ecole nationale des Beaux-arts de Paris où il est l'élève de Pierre-Jean David d'Angers (1788-1856). Il obtient en 1837 le Premier prix de Rome de sculpture avec la ronde-bosse en plâtre "Marius sur les ruines de Carthage".

Pensionnaire à la Villa Médicis de 1838 à 1842, il y étudie les sculpteurs classiques et envoie de Rome ses première sculptures pour le Salon de 1841. De retour à Paris, il reçoit des commandes pour le palais du Luxembourg, le Louvre et des églises à Paris et à Dreux.

Outre des bustes de contemporains, Louis-Léopold Chambard réalise des sculptures allégoriques, mythologiques ou religieuses de grand format. Il meurt à Neuilly-sur-Seine en 1895.

Quelques œuvres :
- Marius sur les ruines de Carthage (Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, Paris, 1837),
- Apollon et Coronis (1842),
- La Parure (marbre, 1850),
- Une suppliante (1852),
- L'Abondance (La rotonde de Beauvais, Palais du Louvre, 1857);
- L'Inspiration (Palais du Louvre, Paris, 1859),
- La Modestie (Cour Carrée, Palais du Louvre, Paris, 1861),
- Enfant portant une coquille (marbre, 1863),
- Mercure (Pavillon de Flore, Palais du Louvre, Paris, 1866),
- La Vengeance (musée d'Orsay, 1868),
- Jean-Jacques Cambacérès (buste, Cour de cassation, Paris, 1876-1877),
- Folette (terre cuite, 1882),
- Pompier qui sauve deux enfants d'un incendie (Salon de 1885),
- Androclès et le lion reconnaissant (Salon de 1888),
- Le Bûcheron (bronze).