651

 Sculpteur

 Entrada
    NewsInformaciòn
    La artista
    Libro de oro
    Contacto
    Libro
  

 Mis esculturas :
    Animales
    Bailas
    Bajorrelieve
    Bustos
    Grandes esculpturas
    Grupos
    Hombres
    Mujeres
    Niños

 El mundo de la escultura
    Motor de búsqueda
    Algunos escultores
    Escultura en museos
    Citaciòns
    Bibliografía
    Jean-Antoine Injalbert

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jacques-Edme Dumont



Biographie

Jacques-Edme Dumont

1761 - 1844

Sculpteur français

Né à Paris, Jacques-Edme Dumont est le fils d'Edme Dumont (1720-1775), sculpteur du roi. En 1775, il apprend la sculpture dans l'atelier d'Augustin Pajou (1730-1809) qui est l'ami de son père, puis entre en 1777 à l'Ecole royale des élèves protégés, sous la direction de Pajou.

Jacques-Edme Dumont obtient le second Prix de Rome en 1783 avec "Mort ressuscité par l’attouchement des os du prophète Elisée", puis remporte le premier prix de sculpture en 1788 avec "La Mort de Tarquin". Il part alors pour l'Académie de France à Rome où il se forme à l'art néoclassique, puis il séjourne à Naples avant de rentrer en France en 1793.

Jacques-Edme Dumont expose au salon de 1795 des œuvres sur des thèmes révolutionnaires et réalise des sujets littéraires comme "Paul et Virginie" ou "Émile et Sophie. Il participe régulièrement aux Salons, mais sa carrière de sculpteur ne démarre réellement que sous l'Empire où il reçoit des commandes officielles. Il réalise des portraits ou des décorations, des groupes, des statues ou des bas-reliefs.

Jacques-Edme Dumont participe à la décoration de la colonne de la Grande Armée, de l'Arc de triomphe du Carrousel et du Louvre. Il est le père du sculpteur Auguste Dumont (1801-1884) et de la compositrice Louise Farrenc, née Dumont (1804-1875).

Quelques œuvres :
- Mort ressuscité par l'attouchement des os du prophète Elisée (1783),
- Découverte des reliques de Saint Gervais et de saint Protais (Cathédrale de Sées, 1783),
- La Vierge et l'Enfant Jésus (1785),
- La Charité (Eglise de Saint-Sulpice, Paris, 1788),
- La Mort de Tarquin (Bas-relief, 1788),
- Peuple français vainqueur du despotisme (Salon de 1795),
- Peuple français terrassant le fédéralisme (Salon de 1795),
- La Liberté (Salon de 1795),
- Paul et Virginie (Salon de 1795),
- Femme sortant du bain (Salon de 1796),
- Première image de la mort (Salon de 1796),
- Hébé versant du nectar à Jupiter (Musée du Louvre, 1797),
- Madame Dumont (buste en plâtre de la mère de Jacques-Edme, musée du Louvre, 1799)
- Le Général Marceau (buste en terre cuite, musée du Louvre, 1800)
- Le général Jean-Jacques Causse (Château de Versailles, 1802),
- L'Amour sur un char traîné par des papillons (1806),
- Jean-Baptiste Colbert (Palais Bourbon, Paris, 1808),
- Vulcain entouré des armures qu'il fabrique pour les dieux (escalier du Palais du Louvre, 1812),
- Malherbes (Palais de justice de Paris, 1819),
- La Tragédie et la Comédie (Cour Carrée, Palais du Louvre, Paris 1824),
- Le général Pichegru (1824).

Bibliographie :
  • Une famille d'artistes : Les Dumont, 1660-1884 : Librairie Ch. Delagrave (1890)




Jean-Baptiste Colbert (1808)

Palais Bourbon - Chambre des députés
Paris VII (Paris, France)

Moulage. Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) a été contrôleur général des finances de la France de 1665 à 1683.


Jacques-Edme Dumont : Jean-Baptiste Colbert
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot