651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jeanne Hugues-Royannez



Biographie

Jeanne Hugues-Royannez

1855 - 1932

Sculpteur français



Jeanne Royannez, née à Paris, est fille du publiciste républicain Adolphe Royannez. Elle participe en 1871 à la Commune de Marseille, au cours de laquelle elle rencontre le journaliste socialiste Clovis Hugues (1851-1907) qu'elle épousera civilement six ans plus tard et dont elle aura deux filles, Marianne et Mireille.

L'année de son mariage, Jeanne Royannez-Huges est insultée par un journaliste bonapartiste, Désiré Mordant du journal L'aiglon des Bouches-du-Rhône. Son mari le provoque alors en duel et le tue. Il est acquitté en février 1878.

Accusée en 1882 par la comtesse d'Osmond-Lenormand d'avoir séduit son époux, Jeanne Royannez-Hugues est calomniée pendant deux ans par un détective, Jean Morin, sur ordre de la comtesse, afin de nuire à sa réputation et à la carrière politique de Clovis Hugues. Exaspérée, Jeanne Royannez-Hugues tire à trois reprises sur Jean Morin à l'intérieur du palais de justice de Paris et le blesse mortellement. Elle sera acquittée en janvier 1885. Cette histoire a inspiré une pièce de théâtre italienne en 1885 ainsi qu'un film de Gérard Oury, "Le crime ne paie pas", en 1962.

La carrière de sculpteur de Jeanne Royannez-Huges, élève de Laure Coutan-Montorgueil (1855-1914) débute l'année suivante avec les premières expositions dans les Salons. Elle réalise plusieurs bustes de son mari, Clovis Hugues ainsi que "La bataille des dames" qui relate la conduite des femmes qui sauvèrent la ville de Marseille assiégée par le Connétable de Bourbon en 1524.

Quelques oeuvres :
- La Comtesse de Die (buste, Die, Drôme, 1888),
- Monument à Clovis Hugues (Embrun, Hautes-Alpes, 1909),
- Clovis Hugues (buste, Jardin des Félibres, Sceaux),
- La bataille des dames,
- Monsieur Galineau,
- Un abandon,
- Laure de Noves (buste).



Signature :  



La Comtesse de Die (1888)

Place de l'Hôtel de Ville
Die (Drôme, France)

La comtesse de Die (XIIe siècle) fut l'épouse du seigneur Guillaume de Poitiers. Elle est restée célèbre grâce à ses chansons d'amour écrites pour le seigneur Raimbaut d'Orange.
Jeanne Royannez était l'épouse du poète, romancier et homme politique Clovis Hugues (1851-1907).


Jeanne Hugues-Royannez : La Comtesse de Die
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot