651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jules-Isidore Lafrance



Biographie

Jules-Isidore Lafrance

1841 - 1881

Sculpteur français

Jules-Isidore Lafrance, né à Paris, est le fils d'un sculpteur ornemaniste. A l'Ecole des Beaux-arts de Paris, il est l'élève de Francisque-Joseph Duret (1804-1865), de Pierre-Jules Cavelier (1814-1894) et d'Auguste Maillard (1864-1944). Il débute au Salon de la Société des Artistes Français dès 1861 avec "Madeleine repentante".

Au concours de la "tête d'expression" de 1865, Jules-Isidore Lafrance obtient une mention pour "La Pudeur mêlée de crainte", avant de remporter le premier Grand Prix de Rome en 1870, avec "Samson rompant ses liens". Il séjourne alors à la Villa Médicis entre 1871 et 1874 où il est gravement malade.

A son retour en France, il obtient une médaille de première classe au Salon de 1874, puis une médaille d'or, en 1878, lors de l'Exposition Universelle de Paris. La même année, il est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Jules-Isidore Lafrance réalise des oeuvres religieuses, avec une prédilection pour saint Jean-Baptiste, produit des modèles pour des orfèvres et participe à la décoration du pavillon de Flore au Palais du Louvre. Il meurt à Paris à l'âge de quarante ans d'une fièvre purulente, consécutive à une opération chirurgicale.

Quelques oeuvres :
- Madeleine repentante (Salon de 1861),
- La Pudeur mêlée de crainte (1865),
- Samson rompant ses liens (plâtre, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, Paris, 1870),
- Saint Jean-Baptiste enfant prêchant (1873),
- Sainte famille (Salon de 1873),
- Saint Jean prêchant dans le désert (plâtre au musée de Reims, bronze au musée d'Alençon, 1874),
- Pierre Puget (Salon de 1875),
- Helda (Salon de 1876),
- Achille (marbre, musée d'Orsay Salon de 1877),
- Loi et la Prudence (Pavillon de Flore, Palais du Louvre, Salon de 1880),
- Saint Bernard, abbé (Salon de 1880),
- Frédéric Sauvage (bronze, place Frédéric Sauvage, Boulogne sur Mer, 1880),
- Diderot (buste en marbre, au musée de Langres, 1880),
- Notre Dame de Lourdes (Le Vatican),
- Mathieu Molé (Palais de Justice, Paris).