651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Alphonse-Amédée Cordonnier



Biographie

Alphonse-Amédée Cordonnier

1848 - 1930

Sculpteur français



Alphonse-Amédée Cordonnier, né à La Madeleine (Nord), suit les cours des écoles académiques de Lille, puis séjourne à Rome de 1873 de 1877 comme pensionnaire de la fondation Jean-Baptiste Wicar.

De retour à Paris, Alphonse-Amédée Cordonnier remporte le premier Grand prix de Rome en 1877 avec le bas-relief "La lyre et la tête d'Orphée trouvées par des pêcheurs", puis retourne à Rome comme pensionnaire à la Villa Médicis de 1878 à 1881.

Sculpteur de style réaliste, plein de vigueur et de force, tendant vers la simplicité, Alphonse-Amédée Cordonnier exécute de nombreuses sculptures à caractère social comme "Le Semeur", "Les Miséreux" ou "Les pauvres". Il reçoit des commandes publiques pour la Sorbonne, l’Hôtel de Ville de Paris, le Grand Palais et pour différents monuments de Lille et de Roubaix, notamment une allégorie, "La musique", pour la façade de l'opéra de Lille.

Quelques œuvres :
- Persée (1874),
- Réveil (1875),
- Chanteuse italienne (vers 1875),
- Chanteur arabe (vers 1875),
- La lyre et la tête d'Orphée trouvées par des pêcheurs (bas-relief en plâtre, Ecole nationale des Beaux-arts, Paris, 1877),
- Jeune athlète debout (Copie d'antique, Ecole nationale des Beaux-arts, Paris, 1879),
- Printemps (marbre, Hôtel de ville de Château-Thierry, 1882, Salon de 1883),
- Le marchand de dieux antiques (Salon de 1886),
- Bénédictin (1886),
- Archéologie (buste, 1887),
- Silène (1896),
- Chevalier lauré (bronze, mairie de Le Quesnoy, 1897),
- Monument à Louis Pasteur (Lille, 1899),
- La maternité (marbre, square Adolphe Chérioux, Paris, 1899),
- Le Gui (1903),
- Les Pauvres Gens (La Piscine, Musée d'art et d'industrie, Roubaix, 1904),
- Le Semeur (plâtre, La Piscine, Musée d'art et d'industrie, Roubaix, 1907),
- Sur le pavé (pierre taillée, Louveciennes, Yvelines, 1903),
- La Sculpture (marbre, parc André-Malraux, Commentry, Allier),
- Les Miséreux (La Piscine, Musée d'art et d'industrie, Roubaix),
- L’Histoire (La Sorbonne, Paris),
- Jeanne d'Arc (Palais des beaux-arts, Lille),
- La Force et le Courage (fronton de l'hôtel de ville, Tours),
- La musique (façade de l'opéra, Lille).




La maternité (1899)

Square Adolphe Chérioux
Paris XV (Paris, France)

Alphonse-Amédée Cordonnier : La maternité
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Alphonse-Amédée Cordonnier : Printemps
Source : http://www.archive.org/stream/salonde_1883mont#page/n241/mode/2up

Printemps (Salon de 1883)

Hôtel de ville
Château-Thierry (Aisne, France)