651

 Sculpteur

 Entrada
    NewsInformaciòn
    La artista
    Libro de oro
    Contacto
    Libro
  

 Mis esculturas :
    Animales
    Bailas
    Bajorrelieve
    Bustos
    Grandes esculpturas
    Grupos
    Hombres
    Mujeres
    Niños

 El mundo de la escultura
    Motor de búsqueda
    Algunos escultores
    Escultura en museos
    Citaciòns
    Bibliografía
    Jean-Antoine Injalbert

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Joseph-Antoine Gardet



Biographie

Joseph-Antoine Gardet

1861 - 1891

Sculpteur français



Joseph-Antoine Gardet, né à Paris, est le fils du sculpteur Joseph Gardet et le frère du sculpteur Georges Gardet (1863-1939). A l’Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, il est l’élève de Pierre-Jules Cavelier (1814-1894) et d’ Aimé Millet (1819-1891). Il débute au Salon de 1882 avec le "Portrait de Mlle B…".

Après avoir obtenu le second prix de Rome en 1884 pour "Mézence blessé à la cuisse", il remporte le Premier prix de Rome l’année suivante avec le bas-relief "Le corps d'un soldat spartiate tué en combattant, rapporté à sa mère par ses compagnons". Il séjourne ensuite comme pensionnaire à la Villa Médicis à Rome de 1886 à 1889, où il est reçu par le peintre Ernest Antoine Hebert (1817-1906), Directeur de l'Académie de France à Rome. Il tombe gravement malade à la fin de son séjour.

De retour à Paris, il participe au Salon de la Société des artistes français de 1890 en présentant le "Tireur à l’Arc". Mort prématurément à l’âge de 30 ans, il est enterré au cimetière du Montparnasse où, pour sa tombe, le sculpteur Denys Puech (1854-1942) a réalisé son buste. Sa dernière sculpture, "Le Sommeil de l’enfant Jésus", remporte à titre posthume la médaille de première classe au Salon de 1891.

Quelques oeuvres :
- Portrait de Mlle B… (1882),
- Mézence blessé à la cuisse, étanche le sang de sa blessure (1884),
- Le corps d'un soldat spartiate tué en combattant, rapporté à sa mère (bas-relief en plâtre, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, 1885),
- Torse de faune (copie d’antique, 1886),
- Portrait d’Henri Lechat (médaille en bronze, Musée d’Orsay, Paris, 1886),
- Portrait de Jean Patricot (médaille en bronze, Musée d’Orsay, Paris, 1887),
- Portrait de Mme Ernest Hébert (plaquette en bronze, Musée d’Orsay, Paris, 1887),
- Portrait de la comtesse J. de Chambrun (plaquette en bronze, Musée d’Orsay, Paris, 1888),
- Précurseur (Salon de 1888),
- Le Drapeau (Salon de 1889,
- Le Sommeil de l’Enfant Jésus (marbre, musée des beaux-arts, Châlons-en-Champagne, 1890, Salon de 1891),
- Le tireur à l’arc (marbre, musée de Grenoble, Salon de 1890),
- Idylle (Salon de 1890),
- Buste d’Étienne Dollfus enfant (marbre, Musée d’Orsay),
- Buste d’Alexis Axilette (plâtre, musée des beaux-arts, Angers).