651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Paul Emile Millefaut



Biographie

Paul Emile Millefaut

1848 - 1907

Sculpteur français

Paul Emile Millefaut, né à La-Roche-de-Glun (Drôme) dans un milieu modeste, suit très jeune les cours de Charles Dufraine (1827-1900) à l'école d'art religieux de Valence, fondée par l'architecte Pierre Bossan (1814-1888) et le chanoine Charles Didelot (1827-1900). Avec le soutien d'une bourse du Conseil général de la Drôme, il entre à l'Ecole des Beaux Arts de Lyon où il est l'élève de Joseph-Hugues Fabisch (1812-1886).

Pierre Bossan fait appel à Paul Emile Millefaut pour toutes les statues de la Basilique de Fourvière, parmi lesquelles beaucoup d'Anges et de Chérubins. A partir de 1875, il fait de fréquents séjours à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) et à Céret (Alpes de Haute-Provence) pour tailler les sculptures du chantier de Fourvière, sous la direction de Pierre Bossan. Il réalise en particulier "Saint Michel terrassant le dragon" qui le rendra célèbre.

Avec Pierre Bossan, Paul Emile Millefaut réalise d'autres chantiers notamment pour les Dominicains de Marseille, la chapelle des Frères de Caluire (Rhône). Durant sa carrière, Paul Emile Millefaut réalise surtout des statues religieuses (La Ciotat, Grézieu-sur-Loire, Giers, etc.) ainsi que des portraits pour des amis ou des commanditaires.

Pour les propriétaires du quotidien lyonnais conservateur et clérical "Le Nouvelliste", il reçoit la commande d'une imposante statue de Jeanne d'Arc, destinée à orner la façade de leur nouvel immeuble, au 14, rue de la Charité, où elle figure toujours.

Paul Emile Millefaut meurt en 1907 à Lyon. Le médaillon qui le représente sur son monument funéraire est un autoportrait.

Quelques oeuvres :
- Saint Michel terrassant le dragon (Basilique de Fourvière, Lyon, 1885),
- La Mort de saint Joseph (Basilique de Fourvière, Lyon),
- La Vierge libérant Adam et Eve (autel, Basilique de Fourvière, Lyon),
- Saint Joseph à l'enfant (Basilique de Fourvière, Lyon),
- Jeanne d'Arc (Immeuble du Nouvelliste, 14, rue de la Charité, Lyon, 1898),
- Couronnement de la Vierge (église Saint-Vincent, Lyon),
- Saint Joseph avec saint Pierre et Paul (église Sainte-Croix, Lyon),
- Vierge au Sacré-Coeur (église Sainte-Croix, Lyon),
- Deux bas-reliefs (église d'Ars, Ain).