651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Aimé Octobre



Biographie

Aimé Octobre

1868 - 1943

Sculpteur français

Jérémie Aimé Delphin Octobre, dit Aimé Octobre, est né à Angles-sur-l'Anglin (Vienne). Soutenu par le maire de sa commune qui remarque son talent, il entre à l'Ecole des Beaux-arts de Paris où il est l'élève de Pierre-Jules Cavelier (1814-1894) puis de Jules-Félix Coutan (1848-1939).

En 1893, Aimé Octobre remporte le premier Grand Prix de Rome avec le bas-relief en plâtre "L'Âge d'or". Puis il séjourne à Rome de 1893 à 1897, comme pensionnaire à la Villa Médicis.

A partir de 1894, il participe régulièrement au Salon des artistes français où il remporte plusieurs médailles dont une de première classe en 1899. L'année suivante, il obtient une médaille d'argent à l'Exposition universelle. Sociétaire du Salon en 1901, il reçoit la médaille d'honneur au Salon des artistes français en 1931. Chevalier de la Légion d'honneur en 1906, il devient officier en 1925.

Autant peintre que sculpteur Aimé Octobre a collaboré à la réalisation de plusieurs monuments aux morts après la Première guerre mondiale. Il meurt à Vouvray (Indre-et-Loire) en 1943. Plusieurs de ses œuvres se trouvent au musée Sainte-Croix de Poitiers.

Quelques oeuvres :
- Suzanne au bain (plâtre, œuvre détruite, vers 1893),
- L'Age d'or (bas-relief en plâtre, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, Paris, 1893),
- Le remords (marbre, square Saint-Hilaire, Saint-Maur-des-Fossés, 1898),
- Le général de Ladmirault (statue, place Saint-Martial, Montmorillon, 1901),
- Cérès (marbre, fontaine Véret, place Saint-Gilles, Etampes, 1903),
- Nymphe (marbre, Musée du Luxembourg, Paris, Salon 1906),
- La danse profane (Salon des artistes français, 1911),
- Monument aux morts (Montmorillon, 1922),
- Monument aux morts (La Couarde, l'île de Ré, 1922),
- Monument aux morts (Lusignan, 1922),
- Monument aux morts (Poitiers, 1925),
- Le Père Camille de la Croix (plâtre patiné, musée Sainte-Croix, Poitiers, 1925),
- Monument aux morts (Châtellerault, 1926),
- Monument aux morts (Angles-sur-l'Anglin, 1926),
- La Résurrection du Christ (haut-relief plâtre, détruit, 1929),
- Pierre Termier (buste, Ecole des mines de Saint-Étienne, 1933),
- Charles Vavasseur (buste, Place Charles Vavasseur, Vouvray, Indre-et-Loire),
- Samuel Périvier (buste).