651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Etienne Maurice Falconet



Biographie

Etienne Maurice Falconet

1716 - 1791

Sculpteur français



Etienne Maurice Falconet naît à Paris en 1716 dans une famille modeste. Ayant appris la charpente, il réalise d'abord quelques sculptures sur bois qui sont remarquées par le sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), qui fait de lui son élève.

Ayant pu ainsi développer ses dons, Falconet reçoit plusieurs commandes de Madame de Pompadour et entre à l'Académie des Beaux-Arts en 1754, grâce à son "Milon de Crotone". Les succès qu'il obtient aux Salons de 1755 et 1757 en font le sculpteur le plus en vue de son époque. Il est nommé directeur de la manufacture de porcelaines de Sèvres et réalise à la demande de Diderot l'article "Sculpture" de l'Encyclopédie.

Son oeuvre la plus importante est la statue équestre de Pierre Ier qu'il part réaliser en 1771 à Saint-Pétersbourg en Russie. La réalisation de cette oeuvre monumentale lui prendra douze ans.

A son retour en France, Falconet est nommé recteur de l'Académie royale de peinture et de sculpture et continue à réaliser d'autres chef d'oeuvres comme Moïse et David, pour l'église Saint-Roch, à Paris, Pygmalion, Alexandre, l'Hiver, la Mélancolie….

Falconet a été influencé par l'école baroque, mais est considéré sous certains aspects comme un sculpteur néo-classique.

Quelques oeuvres :
- La Musique (Musée du Louvre, Paris, 1740),
- Milon de Crotone (Musée du Louvre, Paris, 1754),
- L’Annonciation (église Saint-Roch, Paris, œuvre disparu pendant la Révolution, 1756),
- L'amour menaçant (marbre, Musée du Louvre, Paris, 1757),
- Le Christ au Mont des Oliviers (église Saint-Roch, Paris. 1757),
- Baigneuse (Musée du Louvre, Paris, entre 1757 et 1760),
- Pygmalion voyant sa statue Galatée s'animer (Musée national de céramique de Sèvres, 1774),
- La Mélancolie (biscuit de Sèvres, 1774),
- Flore (Musée du Louvre, Paris, entre 1750 et 1775),
- Tombeau de l'abbé Terray (chapelle Sainte-Marguerite de l'église de La Motte-Tilly, Aube, 1780),
- Statue équestre de Pierre Ier, dite "Le Cavalier de bronze" (Saint-Pétersbourg, 1782).

Bibliographie :


Camille Falconet (1747)

Musée des Beaux-arts
Lyon (Rhône, France)

Terre cuite


Etienne Maurice Falconet : Camille Falconet
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Etienne Maurice Falconet : Milon de Crotone
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Milon de Crotone (1754)

Musée du Louvre
Paris I (Paris, France)

Marbre



L'amour menaçant (1757)

Musée du Louvre
Paris I (Paris, France)

Etienne Maurice Falconet : L'amour menaçant
Source : wikipedia (Domaine public)


Etienne Maurice Falconet : Pygmalion voyant sa statue Galatée s'animer
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Pygmalion voyant sa statue Galatée s'animer (1774)

Musée national de céramique
Sèvres (Hauts-de-Seine, France)