651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Marcello



Biographie

Marcello

1836 - 1879

Femme sculpteur suisse



Femme sculpteur, issue d'une vieille famille patricienne du canton de Fribourg (Suisse). Adèle d'Affry, de son vrai nom, séjourne à Rome de 1853 à 1856. Elle épouse, à l'âge de 20 ans, le duc de Castiglione Colonna, prenant le titre de duchesse Colonna, mais devient veuve moins d'un an après son mariage. La découverte de Michel-Ange est pour elle une révélation et est à l'origine de sa vocation pour la sculpture.

Vivant en Suisse, à Rome et Paris, Adèle d'Affry prend des cours de peinture avec Eugène Delacroix. Elle fait la connaissance de Jean-Baptiste Carpeaux dont elle devient l'amie et l'élève. Elle fréquente un large cercle d'artistes dont le sculpteur Auguste Clésinger, le peintre Ernest Hébert, l'écrivain Prosper Mérimée, les musiciens Charles Gounod et Franz Liszt.

Pour éviter d'être appréciée à cause de son nom ou de son sexe, la duchesse Colonna choisit le pseudonyme "Marcello", nom d'un compositeur italien du 18ème siècle. Elle expose pour la première fois au Salon de 1863, présentant trois bustes dont "Bianca Capello", qui sont remarqués. Elle y exposera régulièrement des oeuvres de facture conventionnelle, toujours sous le nom de "Marcello", même si sa véritable identité est rapidement découverte.

Adèle d'Affry réalise son chef-d'œuvre, la Sybille de Pythie en 1870, qui sera installé sous l'escalier de l'Opéra Garnier en 1875. Atteinte de tuberculose, elle s'adonne au dessin et à la peinture et séjourne en Italie où elle meurt près de Naples. Elle est enterrée en Suisse, à Givisiez, auprès d'une colonne mortuaire qu'elle avait elle-même dessinée.

La plupart de ses œuvres se trouve Musée d'art et d'histoire et à la Fondation Marcello à Fribourg en Suisse.

Quelques œuvres :
- Bianca Capello (Buste en marbre sans tête, Musée d'Orsay, Paris 1863),
- Hécate et Cerbère (Domaine de Grammont, Montpellier, 1866),
- Marie-Antoinette au Temple en 1793 (buste en marbre, Musée d'Orsay, Paris, 1866),
- Bacchante fatiguée (1869),
- La Sibylle de Pythie (Opéra de Paris et Museum of art, Philadelphie, 1870),
- Le Chef abyssin (buste en marbre, (Musée d'Orsay, Paris, 1870),
- Jean-Baptiste Carpeaux (buste, 1875).

Bibliographie :


L'Impératrice Eugénie (1866)

Musée des Beaux-Arts
Lyon (Rhône, France)

Marbre.


 Marcello : L'Impératrice Eugénie
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


 Marcello : Hécate et Cerbère
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Hécate et Cerbère (vers 1866)

Domaine de Grammont
Montpellier (Hérault, France)

Marbre commandé par Napoléon III, destiné à l'entrée de la Forêt de Fontainebleau, attribué à la ville de Montpellier en 1889.