651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jules Ramey



Biographie

Jules Ramey

1796 - 1852

Sculpteur français

Etienne-Jules Ramey, ou Ramey fils, né à Paris, est le fils du sculpteur Claude Ramey (1754-1838). Il est d'abord l'élève de son père puis entre très jeune à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris où il devient l'élève de Pierre Cartellier (1757-1831).

En 1815, Jules Ramey remporte le Prix de Rome de sculpture avec la ronde-bosse en plâtre, "Ulysse reconnu par son chien". Il séjourne alors cinq ans à la Villa Médicis de Rome.

Jules Ramey remplace Pierre Cartellier comme professeur à l'Ecole des Beaux-Arts et ouvre avec Auguste Dumont (1801-1884) un atelier de sculpture très réputé. En 1828, il entre à l'Institut à la place de Jean-Antoine Houdon (1741-1828). Il est nommé professeur à l’Ecole des Beaux-arts en 1832.

Jules Ramey réalise principalement des sujets mythologiques, religieux ou allégoriques, souvent destinés à des monuments notamment pour les églises de la Madeleine, de Saint Vincent de Paul, de la Sorbonne et de Saint Germain en Laye. Avec Pierre-Jean David d'Angers (1788-1856), il est chargé de la décoration de la porte d'Aix à Marseille.

Quelques œuvres :
- Achille blessé à mort retire la flèche de sa blessure (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts, Paris, 1814),
- Ulysse reconnu par son chien (1815),
- L'Innocence pleurant un serpent mort (marbre, 1822)
- Christ à la colonne (Sorbonne, Paris, Salon de 1822),
- La Tragédie et la Gloire (Cour Carrée du Louvre, Paris, Salon de 1824),
- Thésée combattant le Minotaure (marbre, jardin des Tuileries, Paris, 1826, Salon de 1827),
- La Gloire et la Paix (Salon de 1827),
- La Religion protectrice, entourée des Vertus (église de Saint Germain en Laye, Salon de 1827),
- Mme Dumont, femme du sculpteur Jacques Edme Dumont (Musée du Louvre, Paris, 1829),
- Porte d'Aix (Marseille, 1828 à 1839),
- La Chambre des députés offrant la couronne à Louis-Philippe (Palais Bourbon, Paris, 1842),
- Saint Pierre, Saint Paul (église de Saint Vincent de Paul, Paris, 1844),
- Saint Luc (église de la Madeleine, Paris).




Thésée combattant le Minotaure (1826)

Jardin des Tuileries
Paris I (Paris, France)

Jules Ramey : Thésée combattant le Minotaure
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot