651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Georges Bareau



Biographie

Georges Bareau

1866 - 1931

Sculpteur français

Georges Marie Valentin Bareau est né en 1866 à Paimboeuf en Loire-Atlantique, d'un père charpentier.

Georges Bareau est l'élève de Charles Gauthier et de Gabriel-Jules Thomas (1824-1905). Il expose au Salon de Paris à partir de 1889. Avec la statue en plâtre la "Mort de Léandre", il reçoit en 1893 une médaille de troisième classe et une bourse de voyage.

Plusieurs fois médaillé, Georges Bareau obtient le prix du Salon en 1895 et est classé hors-concours lors de l’Exposition Universelle de Bruxelles de 1897. Sa carrière est couronnée par une médaille d'or à l’Exposition Universelle de 1900 à Paris. Il est nommé Officier de la Légion d'Honneur en 1906.

Outre des commandes pour des monuments, Georges Bareau réalise de nombreuses petites statues en bronze, la plupart produites par la fonderie Barbedienne. Il meurt en 1931 en léguant toutes ses oeuvres à la ville de Saint-Nazaire.

Quelques œuvres :
- La Gloire (statuette, 1892),
- La mort de Léandre (musée de Nantes, 1893),
- La Fortune (1894),
- Pour le drapeau (groupe en plâtre, Salon de 1895),
- Monument du Docteur Alphonse Guérin (Ploërmel, 1896),
- Monument des Enfants Morts pour la Patrie (Nantes, 1897),
- Jean Fouquet et Jean Briçonnet (Ciment pierre, l’Hôtel de Ville de Tours, 1899),
- L'art asiatique (façade du Grand Palais, Paris, vers 1900),
- Le comte G. de Juigné (buste, 1900),
- Le temps créant la sagesse (marbre, musée de Nantes, 1903),
- Jacques Cartier (Saint-Malo, 1905),
- Le réveil de l’Humanité (Musée de Barentin, Seine-Maritime et Musée de Copenhague, 1906),
- Monument à José Frappa (Place Jean Jaurès, Saint-Etienne, 1912),
- Victor Hugo ou La Vision du poète (marbre, Jardin du Ranelagh, Paris, 1902),
- Monument à la mémoire de Fernand Gasnier (Saint-Nazaire),
- Monument aux Morts (cimetière de Courbevoie),
- Monument aux Morts de la Guerre de 1870 (Villeneuve-sur-Lot).




Victor Hugo ou La Vision du poète (1902)

Jardin du Ranelagh
Paris XVI (Paris, France)

Marbre.


Georges Bareau : Victor Hugo ou La Vision du poète
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Georges Bareau : Monument à José Frappa
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Monument à José Frappa (1912)

Place Jean Jaurès
Saint-Etienne (Loire, France)

José Frappa (1854-1904) est un peintre français né à Saint-Étienne. Les deux scènes de chaque côté du monument illustrent l'un de ses tableaux, La main chaude.



L'art asiatique (vers 1900)

Grand Palais
Paris VIII (Paris, France)

Georges Bareau : L'art asiatique
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot