651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Gabriel-Jules Thomas



Biographie

Gabriel-Jules Thomas

1824 - 1905

Sculpteur français

Gabriel-Jules Thomas, né à Paris, est le fils du sculpteur Alexis François Thomas (1795-1875). Après un début de scolarité classique, il s'oriente vers la sculpture et entre à l'Ecole des Beaux-arts en 1841où il est l'élève d'Etienne Jules Ramey (1796-1852) et d'Augustin Dumont (1801-1884).

Gabriel-Jules Thomas obtient le deuxième Prix de Rome en 1844 avec "Pyrrhus tuant Priam", puis remporte le premier Prix de Rome en 1848 avec "Philoctète partant pour le siège de Troie", une ronde-bosse en plâtre. Après son séjour à la Villa Médicis, il participe pour la première fois au Salon de Paris de 1857 en présentant des oeuvres réalisées à Rome (Attila, Soldat spartiate).

Fidèle à l'inspiration classique de ses maîtres à l'Ecole des Beaux-arts, Gabriel-Jules Thomas reçoit, tout au long de sa carrière d'artiste, de nombreuses commandes publiques, pour le Louvre, l'Opéra Garnier, la Comédie française, la gare du Nord, le Grand Palais, des églises, etc.

Avec d'autres sculpteurs (Antoine-Louis Barye, Aimé Millet, Jean-Claude Petit, Vital-Gabriel Dubray, Jacques-Léonard Maillet), il participe au monument commémoratif de Napoléon et de ses frères, à Ajacci,o en réalisant la statue Lucien Bonaparte (1864).

Gabriel-Jules Thomas reçoit de nombreuses médailles aux Salons de Paris et aux Expositions universelles de 1867, 1881 et 1889 où il reçoit une médaille d'or. Il entre à l'Académie des Beaux-arts en 1875 et devient professeur de 1884 à 1891.

Quelques oeuvres :
- Pyrrhus tuant Priam (1844),
- Philoctète partant pour le siège de Troie (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts, 1848),
- Soldat spartiate rapporté à sa mère (1850),
- Attila. Nantes (Musée des Beaux-arts, Nantes, 1850),
- Orphée (Cour Carrée, Palais du Louvre, Paris, 1854),
- Le général Marceau (Pavillon de Rohan, Palais du Louvre, Paris, 1854),
- Pépin le Bref (église de Saint Germain l’Auxerrois, Paris, 1859),
- Virgile (marbre, Musée d'Orsay, Paris, 1861),
- Le Martyre de Saint-Etienne (église Saint-Étienne-du-Mont, Paris, 1863),
- Francfort et Amsterdam (gare du Nord, Paris, 1863),
- Lucien Bonaparte (Ajaccio, Salon de 1864),
- La Force (fronton, aile de Flore, Palais du Louvre, Paris, 1864),
- Mademoiselle Mars (musée des Beaux-arts, Angers et Comédie Française, Paris, Salon de 1865),
- Jeune guerrier (Salon de 1866),
- Augustin Dumont (buste en bronze, musée Alfred Canel, Pont-Audemer, 1879),
- Buste de Jean Joseph Perraud (plâtre, musée Paul Dubois-Alfred Boucher, Nogent-sur-Seine, Salon de 1877 ; pierre, cimetière Montparnasse, Paris, 1882),
- L'astronomie (musée Paul Dubois-Alfred Boucher, Nogent-sur-Seine, 1877),
- L'Air (musée d’Orsay, Paris, 1878),
- Buste de Paul Abadie (Hôtel de Ville d'Angoulême, Angoulême, 1880),
- La Bruyère (musée Condé, Château de Chantilly, Salon de 1882),
- L'Architecture (musée Galliera, Paris, Salon de 1885),
- Homme combattant un serpent (Muséum d'Histoire naturelle, Paris, Salon de 1894),
- La Renommée et l'Etude (monument à l'architecte Charles Garnier, Opéra Garnier, Paris, 1903),
- L'Adolescence (musée des Beaux-arts, Lille, Salon de 1903).




Francfort (1863)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre


Gabriel-Jules Thomas : Francfort
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Gabriel-Jules Thomas : Francfort
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Francfort (1863)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre



Buste de Paul Abadie (1880)

Hôtel de Ville d'Angoulême
Angoulême (Charente, France)

Surmoulage du modèle du musée d'Angoulême, l'original en bronze ayant été fondu en 1943. Paul Abadie (1812-1884) était un architecte, membre de l'Institut.


Gabriel-Jules Thomas : Buste de Paul Abadie
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Gabriel-Jules Thomas : La Renommée et l'Etude
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

La Renommée et l'Etude (1903)

Opéra Garnier
Paris IX (Paris, France)

Ces sculptures font partie du monument à l'architecte Charles Garnier (1825-1898) qui réalisa l'Opéra Garnier.