651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Amédée Doublemard



Biographie

Amédée Doublemard

1826 - 1900

Sculpteur français

Amédée Donatien Doublemard, né à Flavigny-le-Grand-et-Beaurain dans le département de l'Aisne, est l'élève de Francisque Duret. Entré à l'école des Beaux-Arts en 1842, il commence à exposer au Salon de 1844.

Amédée Doublemard obtient en 1855 le Premier Prix de Rome de sculpture, conjointement avec Henri Chapu, pour le bas-relief "Piété filiale de Cléobis et Biton". L'année suivante, il part pour Rome où il séjourne pendant trois ans.

Après son retour à Paris, Amédée Doublemard se spécialise dans la réalisation de bustes de personnalités éminentes ou célèbres, publiques ou privées de la société française de la seconde moitié du XIXe siècle. Sculpteur aimable et recherché, il a une production abondante, y compris de scènes de genre et d'allégories.

Ses œuvres les plus importantes sont : "La France en deuil déposant une couronne sur la tombe des soldats morts pour sa défense, le 19 janvier 1871", monument pour la Ville de Saint-Quentin, le "maréchal Moncey, défendant la Ville de Paris, en 1815", place de Clichy à Paris, et "Camille Desmoulins", à Guise dans l'Aisne.

Amédée Doublemard est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1877 et remporte, entre autres distinctions, une médaille d'argent à l'Exposition universelle de 1889. Il fonde, à l'École des Beaux-Arts, un prix qui portera son nom. Le sculpteur Félix Charpentier fut son élève. A sa mort, il a légué à l'Institut ses collections d'art afin d'aider les élèves sculpteurs à se préparer au concours du Prix de Rome.

Quelques oeuvres :
- Buste d homme (Salon de 1848),
- Hector et son fils Astyanax (1854),
- Piété filiale de Cléobis et Biton (bas-relief en plâtre, 1855),
- Portrait de Victor Suin (buste en marbre, Palais de Justice, Laon, 1855),
- Monument d'Alphonse Gabriel Victor Paillet (Cimetière du Père-Lachaise, Paris, 1856),
- Jeune fille étonnée à la vue d'un lézard (1861),
- La Comédie sous les traits de Scapin (Opéra lyrique, Paris, 1863),
- L'Education de Bacchus (1865),
- Coquelin, sociétaire de la Comédie-Française (Salon de 1866),
- Saint Thomas d'Aquin et Saint Bonaventure (église de la Trinité Paris, 1867),
- L'amiral Ferdinand-Alphonse Hamelin (buste en marbre, Versailles, Salon de 1868),
- Monument au maréchal Moncey (bronze, place de Clichy, Paris, 1869),
- L'acteur Coquelin dans le rôle de Figaro (statuette en Bronze, Musée Carnavalet, Paris, 1874)
- Bolivar (Guayaquil, Equateur, 1874),
- Jeune Faune et panthère (plâtre, Salon de 1875),
- La France en deuil (bronze, cimetière Saint-Jean, Saint-Quentin, Aisne, 1876),
- Monument à Camille Desmoulins (bronze, Guise, Aisne, 1882),
- Portrait du peintre Adolphe Yvon (buste en plâtre, Versailles, 1883),
- Béranger (1884),
- Jules Auguste Salomon, dit Garcin, compositeur et violoniste (Cimetière Montmartre, Paris, 1886),
- Portrait d'Henri Martin (buste en marbre, Salon de 1887),
- Mausolée de Jean-Baptiste André Godin (monument funéraire, Guise, Aisne, 1889).




La Comédie (1865)

5, rue Papin
Paris III (Paris, France)

Façade du Théâtre de la Comédie.
La Comédie est représentée sous les traits de Scapin.


Amédée Doublemard : La Comédie
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Amédée Doublemard : Monument au maréchal Moncey
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Monument au maréchal Moncey (1869)

Place de Clichy
Paris VIII (Paris, France)

Hommage aux défenseurs de la barrière de Clichy en 1814.