651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jean-Louis Jaley



Biographie

Jean-Louis Jaley

1802 - 1866

Sculpteur français



Jean-Louis Nicolas Jaley, né à Paris, est l'élève de son père le graveur de médailles Louis Jaley (1765-1840) puis de Pierre Cartellier (1757-1831). Il entre à l'Ecole des Beaux-arts de Paris en 1820 et expose pour la première fois au Salon de 1824.

Après avoir obtenu le deuxième Grand prix de Rome de sculpture en 1824, Jean-Louis Jaley remporte en 1827 le Premier Grand prix de Rome conjointement avec François Lanno (1800-1871) en sculptant le bas-relief "Mucius Scaevola devant Porsenna". Pendant son séjour à Rome, il étudie Raphaël et envoie des oeuvres (La Douleur et la Prière) aux Salons de 1833 et 1834.

De retour à Paris, Jean-Louis Jaley obtient des commandes pour le Louvre, la gare du Nord, l'Hôtel de Ville, le palais Bourbon, le Palais de Justice, l'église de Saint Augustin, etc. Décoré de la Légion d’honneur, il entre en 1856 à l'Institut où il succède à Pierre-Jean David d'Angers (1788-1856).

Mort à Neuilly-sur-Seine en 1866, il est enterré au cimetière du Père-Lachaise auprès de son père. Lors de ses obsèques, le sculpteur Augustin Dumont (1801-1884) souligne son art où "il exprime surtout des formes délicates, des sentiments tendres, des abstractions morales".

Quelques oeuvres :
- Mucius Scaevola devant Porsenna (1827),
- Camille ou Jeune sacrificateur romain. (d'après l'antique, musée de Nantes, 1828),
- La Douleur (marbre, musée du Louvre, Paris, 1831),
- La Prière (Salon de 1833),
- La Pudeur (marbre, musée du Louvre, Paris, Salon de 1834),
- Mirabeau (Palais Bourbon, Paris, Salon de 1836),
- Philippe Auguste (Château de Versailles, Salon de 1837),
- Monument du Maréchal Gérard. (Damvillers, Meuse, Salon de 1841),
- Le duc d'Orléans (marbre, musée du Louvre, Paris, 1844),
- L'Amour enfant (marbre, Salon de 1847),
- Bacchantes (Salon de 1848),
- Jeune fille ou la Rêverie (musée des beaux-arts, Marseille, 1850),
- L'Age d'or (1852),
- L'Equité (pierre, Palais de Justice, Paris, 1859),
- La Force (pierre, Palais de Justice, Paris, 1859),
- Londres et Vienne (Gare du Nord, Paris, 1862),
- Vierge à l’enfant Jésus (église de Saint Augustin, Paris, 1862),
- Danaïde (Salon de 1863).




Le duc d'Orléans (1844)

Musée du Louvre
Paris I (Paris, France)

Marbre. Ferdinand-Philippe d'Orléans (1810-1842) était le fils du roi Louis-Philippe.


Jean-Louis Jaley : Le duc d'Orléans
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Jean-Louis Jaley : L'Equité
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

L'Equité (1859)

Palais de Justice
Paris I (Paris, France)

Pierre



La Force (1859)

Palais de Justice
Paris I (Paris, France)

Pierre


Jean-Louis Jaley : La Force
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Jean-Louis Jaley : Londres
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Londres (1862)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre



Vienne (1862)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre


Jean-Louis Jaley : Vienne
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot