651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jules-Jacques Labatut



Biographie

Jules-Jacques Labatut

1851 - 1935

Sculpteur français

Jules Jacques Théodore Dominique Labatut est né à Toulouse où il fait ses études à l'Ecole des Arts avant d'entrer à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris où il est l'élève de François Jouffroy (1806-1882) et Antonin Mercié (1845-1916) .

Jules-Jacques Labatut participe pour la première fois au Salon de peinture et de sculpture en 1881 avec "Narcisse surpris de sa beauté". La même année, il remporte le Premier prix de Rome de sculpture avec la ronde-bosse en plâtre "Tyrtée chantant ses Messéniennes devant les Lacédémoniens". Il séjourne ensuite à Rome comme pensionnaire à la Villa Médicis de 1882 à 1885.

Jules-Jacques Labatut expose régulièrement au Salon de Paris et réalise des bas-reliefs, des groupes, des sculptures allégoriques et des bustes. Il participe à l'Exposition universelle de Paris de 1889 et reçoit la Légion d'honneur en 1894. Il meurt en 1935 à Biarritz.

Quelques oeuvres :
- Tyrtée chantant ses Messéniennes devant les Lacédémoniens (plâtre, Ecole nationale des Beaux-arts, Paris, 1881),
- Roland (buste, place Carnot, Toulouse, 1888),
- L'Architecte Esquié (buste, Musée des Augustins, Toulouse, 1881-1882),
- La pomme de la discorde (bas-relief, Salon de 1884),
- Moïse (1888),
- L'Hiver et la Sculpture (Musée des Augustins, Toulouse, 1889),
- Caton d'Utique (1893),
- Raymond VI, comte de Toulouse (Salon de 1894),
- Les Heures (Musée Musée des Augustins, Toulouse, vers 1901),
- Enfant martyr (vers 1904),
- La Tapisserie ou le Tissage des Tapis (Musée des beaux-arts, Nantes),
- Saint Mathieu et Saint Marc (église anglaise de Biarritz).