651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Jean-Charles Desvergnes



Biographie

Jean-Charles Desvergnes

1860 - 1928

Sculpteur français

Jean-Charles Desvergnes est né d'un père boulanger à Bellegarde (Loiret). Remarqué par le châtelain local pour ses talents de modelage, il reçoit le soutien du directeur du Musée des beaux-arts d'Orléans, Eudoxe Marcille (1814-1890). En 1874, il entre dans l'atelier d'Henri Chapu (1833-1891), puis est admis l'année suivante à l'Ecole nationale des Beaux-arts de Paris avec ses études financées par le Conseil général du Loiret et par sa ville natale.

Jean-Charles Desvergnes obtient le deuxième prix de Rome en 1887 avec "Thésée rendant à Œdipe ses deux filles, Antigone et Ismène", avant de remporter le Grand prix de Rome en 1889 avec le bas-relief en plâtre "Le retour de l'enfant prodigue". Puis il séjourne à Rome de 1890 à 1893 comme pensionnaire à la Villa Médicis.

De retour à Paris, Jean-Charles Desvergnes participe à des concours pour la décoration de bâtiments publics ou d'édifices religieux. Il réalise en 1898 le Monument commémoratif du combat des Aydes au faubourg Bannier d'Orléans, puis en 1902 le Monument aux morts de la guerre de 1870-1871 de Melun, "Combattre pour la Patrie" et obtient la légion d'honneur.

Il est surtout célèbre pour ses différentes représentations de Jeanne d'Arc, son sujet de prédilection. Après la Première guerre mondiale, son atelier de Meudon réalise de nombreux Monuments aux morts. Il meurt en 1929 à Meudon (Hauts-de-Seine) et est enterré à Bellegarde.

Quelques oeuvres :
- Le retour de l'enfant prodigue (plâtre, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, Paris, 1889),
- Monument commémoratif du combat des Aydes au faubourg Bannier d'Orléans (1899),
- L'Histoire (Petit Palais, Paris, 1899),
- Combattre pour la Patrie (1902),
- La bienheureuse Jeanne d'Arc (1909),
- Jeanne d'Arc (porte sud, Notre-Dame de Paris, 1920),
- Monument à Jean de Meung (Meung-sur-Loire),
- Monument au docteur Duchenne (Paris et Boulogne),
- Monument expiatoire (cathédrale de Beauvais),
- Statue de Jeanne d'Arc (tour Saint-Paul, Orléans),
- Jeanne d'Arc s'élevant à la gloire céleste (posthume, Beauvais, 1830.