651

 Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Gustave Crauk



Biographie

Gustave Crauk

1827 - 1905

Sculpteur français

Gustave Adolphe Désiré Crauk, né à Valenciennes est le frère cadet du peintre Charles Crauk (1819-1905). Il montre très jeune des dispositions artistiques. Sur les traces de son frère, il suit les cours de l'Académie de peinture et sculpture de Valenciennes en même temps que le futur célèbre sculpteur, Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875).

En 1845, Gustave Crauk est admis à l'Ecole des Beaux-arts de Paris où il est l'élève de James Pradier (1790-1852) ainsi que de Jules Ramey (1796-1852) et d'Augustin Dumont (1801-1884). Il obtient le Prix de Rome de sculpture en 1851, conjointement avec Pierre-Antoine-Hippolyte Bonnardel (1824-1856), pour le bas-relief en plâtre "Les Grecs et les Troyens se disputent le corps de Patrocle", ainsi que le prix de la tête d’expression pour "Mater dolorosa". Il séjourne ensuite à la Villa Médicis, à Rome jusqu'en 1856.

Gustave Crauk participe au Salon de 1853 avec des pièces envoyées de Rome. A l'exposition de 1857, il présente un groupe et des bustes qui sont très appréciés. Gustave Crauk bénéficie de nombreuses commandes de l'Etat ou de la ville de Paris (Louvre, églises Ecole de Médecine, gare du Nord) et est très apprécié pour ses bustes. Il reçoit de nombreuses distinctions aux Salons de Paris, ainsi qu'une médaille de première classe aux Expositions Universelles de 1867 et 1878.

Gustave Crauk fait don de plusieurs de ses oeuvres à sa ville natale qui, de 1903 à 1940, les présente dans un musée qui lui est consacré. Elles sont maintenant exposées au musée des Beaux-arts de Valenciennes.

Quelques oeuvres :
- Les Grecs et les Troyens se disputent le corps de Patrocle (1851),
- Le maréchal duc de Coigny (1857),
- Vauban (Rotonde Beauvais, Palais du Louvre, 1857),
- Le maréchal Pélissier, duc de Malakoff (buste, palais du Luxembourg, Château de Versailles, Salon de 1858),
- Le maréchal Mac-Mahon (Château de Castries, Hérault et Château de Versailles, Salon de 1861),
- Le maréchal Niel (Château de Versailles, Salon de 1861),
- Faune à l’amphore (musée des Beaux-arts, Valenciennes, Salon de 1861),
- La Victoire couronnant le drapeau français (Salon de 1864),
- Auguste Regnault de Saint d’Angély, maréchal de France (Château de Versailles, 1864),
- Léon Béchard (buste, cimetière du Père-Lachaise, Paris, 1864),
- Joseph Samson (buste, cimetière du Père-Lachaise, Paris, 1864),
- Douai et Dunkerque (gare du Nord, Paris, 1863),
- Crépuscule (marbre blanc, Jardin Cavalier de la Salle, Paris, 1867),
- Casimir Perier (Salon de 1867),
- La Prudence (église de la Trinité, Paris, 1868),
- Jean-Pierre Bachasson, comte de Montalivet (Place Montalivet, Valence, 1869),
- Jean Baptiste Philibert Vaillant, maréchal de France (Château de Versailles, 1871),
- Le général Montauban, comte de Palikao (Château de Versailles, 1872),
- La Force et la Prospérité renaissant sous le règne de la Loi (fronton du pavillon de Marsan, Palais du Louvre, Paris, 1878),
- Le général Chanzy (Le Mans, Sarthe, Salon de 1885),
- Edmond About (buste, cimetière du Père-Lachaise, Paris, 1887),
- Antoine Mégret d'Etigny (place des thermes, Luchon, 1889),
- Monument à l'Amiral de Coligny (rue de Rivoli, Paris, 1889),
- Claude Antoine Anthyme Corbon, sénateur (Château de Versailles, 1892),
- Les Trois grâces portant l’Amour (Valenciennes, Montreuil, 1893),
- Le Combat du Centaure (mairie du VIe arrondissement, Paris, 1900),
- Le Matin (musée des Beaux-arts, Valenciennes, 1904).

Bibliographie :

Signature :  



Douai (1863)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre


Gustave Crauk : Douai
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Gustave Crauk : Dunkerque
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Dunkerque (1863)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre



Crépuscule (1867)

Jardin Cavalier de la Salle
Paris VI (Paris, France)

Marbre blanc.


Gustave Crauk : Crépuscule
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Gustave Crauk : Jean-Pierre Bachasson, comte de Montalivet
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Jean-Pierre Bachasson, comte de Montalivet (1869)

Place Montalivet
Valence (Drôme, France)

Jean-Pierre Bachasson, comte de Montalivet, (1766-1823) est un pair de France et un homme d'État, ministre de l'Intérieur de Napoléon Ier. Il fut élu maire de Valence en 1795.



La Chirurgie (1883)

Université Paris Descartes
Boulevard Saint-Germain
Paris VI (Paris, France)

Sculpture en pierre.


Gustave Crauk : La Chirurgie
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Gustave Crauk : Renommée distribuant les couronnes à la peinture et à la sculpture
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Renommée distribuant les couronnes à la peinture et à la sculpture (1888)

Musée du Luxembourg
17, rue de Vaugirard
Paris VI (Paris, France)

Fronton de l'ancien musée du Luxembourg.



Monument à l'Amiral de Coligny (1889)

109, rue de Rivoli
Paris I (Paris, France)

L'Amiral Gaspard de Coligny (1519-1572), homme politique français converti au calvinisme, fut l'un des premiers assassinés le jour de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572. A gauche une femme symbolise la Patrie tenant une couronne, à droite la Religion tenant une palme.


Gustave Crauk : Monument à l'Amiral de Coligny
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot