651

 Sculpteur

 Welcome
    NewsNews
    The artist
    Guest Book
    Contact
    Book
  

 Collections:
    Animals
    Bas-relief
    Big sculptures
    Busts
    Children
    Dances
    Groups
    Men
    Women

 The world of sculpture
    Search engine
    Some sculptors
    Sculpture in museums
    Quotations
    Bibliography
    Jean-Antoine Injalbert
    19th C. Sculpture

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  Biographies  >  Eugène Lequesne



Biographie

Eugène Lequesne

1815 - 1887

Sculpteur français



Eugène-Louis Lequesne, né à Paris, suit des études de droit et obtient en 1839 un diplôme d'avocat. Il change bientôt de voie et entre en 1841 à l'Ecole des Beaux-arts de Paris dans l'atelier de James Pradier (1792-1852). Il débute au Salon de 1842 avec une "Tête de saint Joseph" puis obtient en 1843 le deuxième prix de sculpture avec la "Mort d’Epaminondas".

Eugène Lequesne remporte en 1844 le grand prix de Rome avec le bas-relief en plâtre "Pyrrhus tuant Priam" Il séjourne alors pendant cinq ans à la Villa Médicis à Rome dont il gardera une inspiration antique qui occupera une place importante dans son oeuvre.

Eugène Lequesne reçoit bientôt des commandes importantes pour le Louvre, pour des églises (La Trinité, Sainte-Clotilde, Saint-Augustin), pour le palais de Justice, pour la gare du Nord, etc. Il réalise également de nombreux bustes. Récompensé par des médailles (première classe en 1851, première classe à l'Exposition Universelle de 1855), il devient l'un des sculpteurs "quasi-officiels" du Second Empire.

Ses oeuvres les plus célèbres sont le "Faune dansant" récompensé au Salon de 1851 et la "Bonne mère", Vierge à l'enfant de 11 mètres de haut, installée au sommet de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille.

Chevalier de la Légion d'honneur Eugène Lequesne est aussi l'un des meilleurs joueurs d'échecs amateurs de Paris et fréquente régulièrement le Café de la Régence.

Quelques oeuvres :
- Tête de saint Joseph (Salon de 1842),
- Mort d’Epaminondas (1843),
- Jeune fille de pêcheur, jouant avec une coquille (Salon de 1843),
- Pyrrhus tuant Priam (Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, 1844),
- Faune dansant (jardin du Luxembourg, 1851),
- Sapho et Phaon (musée du Louvre, Paris 1851.
- James Pradier (buste, cimetière du Père-Lachaise, Paris, 1852),
- Le maréchal de Saint-Arnaud (Salon de 1859),
- Amiens et Rouen (gare du Nord, Paris, 1860),
- Saint François d'Assise et Saint Louis (église Saint Augustin, Paris, 1862),
- Mausolée à François-Théodore Latouche (cimetière Saint Thomas, La Flèche, 1862),
- Le général Daumas (buste, 1866),
- La "Bonne mère", Vierge à l'enfant (basilique Notre-Dame-de-la-Garde, Marseille, 1867),
- Lesbie (bronze, 1868),
- Monument de Laënnec (bronze, Quimper, 1867),
- Prêtresse de Bacchus (Salon de 1868),
- Eusèbe Castaigne (buste en marbre, Angoulême, 1870),
- Renommées tenant Pégase par la bride (Opéra de Paris, 1875),
- M. Lassalle (buste en plâtre, 1883),
- La Force, La Justice, L'Innocence, le Crime (Façade nord du Palais de Justice Paris)
- Emile Albert (Cognac),
- Nymphe aux deux amours.




Faune dansant (1851)

Jardin du Luxembourg
Paris VI (Paris, France)

Eugène Louis Lequesne : Faune dansant
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot


Eugène Louis Lequesne : Rouen
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot

Rouen (1860)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre



Amiens (1860)

Place de Roubaix
Façade de la gare du Nord
Paris X (Paris, France)

Statue en pierre


Eugène Louis Lequesne : Amiens
Copyright © 2003-2017 Nella Buscot